Une fédération de syndicats départementaux

La Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) est la première organisation syndicale représentative des infirmiers d’exercice libéral, à nouveau confirmée dans son leadership par l’enquête diligentée en 2012, et plus ancienne organisation syndicale en ce domaine. Elle représente une profession de santé composée de plus de 70 000 professionnels organisés sur les territoires pour répondre 7 jours/7 aux contraintes de continuité des soins. Premiers offreurs de soins infirmiers en ville, les infirmiers libéraux prennent notamment en charge 75% des soins délivrés aux personnes âgées dépendantes.

La Fédération Nationale des Infirmiers est une organisation de type fédéral fondée entre Syndicats départementaux d’infirmiers et d’infirmières libéraux conformément aux dispositions du Titre I du livre 3 du code du travail et de la prévoyance sociale et de l’arrêté du 4 juin 1969.

La FNI est une fédération dont les membres sont des syndicats départementaux avec des représentants en prise directe avec les préoccupations locales et régionales de leurs adhérents. Les départements qu’elle fédère sont reconnaissables par le sigle commun FNI et sont autonomes dans la gestion de leur organisation. Ils adoptent des statuts types et un règlement intérieur qui leur permet d’adapter leur propre fonctionnement dans le respect des statuts fédéraux.

Le montant de la cotisation annuelle est notamment librement déterminé par les syndicats départementaux dans le cadre de leur assemblée générale. Pour chaque adhésion, ils reversent à la FNI une quote-part fédérale dont le montant est voté par le Congrès national.

Cette organisation fédérale permet aux infirmiers adhérents de disposer d’un interlocuteur local dédié pour les aider dans les divers problèmes éventuels qu’ils peuvent rencontrer. Il n’empêche que les adhérents peuvent solliciter directement la Fédération nationale qui, dans certains cas, est la plus à même de leur apporter les informations/précisions recherchées.

A ce jour, la FNI fédère 80 syndicats départementaux, y compris la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane et la Réunion. Pour les infirmiers exerçant dans les autres départements et qui souhaiteraient adhérer à la FNI, tout comme dans les situations de carence du conseil départemental (démission, radiation, vacance…), la Fédération accepte momentanément l’adhésion individuelle des adhérents désirant rester unis à l’organisme national jusqu’à la création d’un syndicat départemental. C’est le cas aujourd’hui pour 19 départements.

Depuis le Congrès National d’Orléans du 3 juin 1999, la FNI a aussi développé des instances régionales adaptées à la nouvelle configuration du paysage sanitaire français : les Unions régionales des syndicats FNI.