Vous êtes ici › Accueil Forums Déontologie règles professionnelles, ordre infirmier (contre) l'ordre infirmier : grande semaine de la baffe !
Les forums de la FNI
Réagir sur l’actualité, lancer un débat, témoigner d’une expérience, cet espace de discussions vous donne la parole : vous interrogez librement la communauté infirmière et faites partager votre expertise.
(contre) l'ordre infirmier : grande semaine de la baffe !

la fee calome

http://syndico.exprimetoi.net/t8576-contre-l-ordre-infirmier-grande-semaine-de-la-baffe#40564

(contre) l’ordre infirmier : grande semaine de la baffe !

par seringatomik Aujourd’hui à 6:08

EPISODE 1 :

quand maman demande à adhérer à RESILIENCE et se fait passer pour une infirmière qu’elle n’est pas …

puisqu’il s’agit d’une plainte – en cours – déposée au TGI de Lyon nous resterons volontairement « évasifs » sur le contenu mais nous pouvons affirmer, ici (preuves à l’appui), que l’ordre infirmier, grand pourfendeur des soit disant tricheurs, faux infirmiers de bloc opératoire, infirmiers, etc … compte en son sein, une personnalité de premier plan qui, pour des raisons qu’il appartiendra à la Justice du Peuple de sanctionner, a demandé à sa maman, institutrice en retraite, de s’abonner – chèque à l’appui – à RESILIENCE pour pouvoir pénétrer la face cachée de notre site …

l’ordre infirmier qui – il y a peu – se faisait le porte parole du Conseil d’Etat, où il siège régulièrement faute de salles de réunions et de budget, devra donc logiquement (?) condamner son propre soldat de haut rang pour avoir faillit à la déontologie ordinale prônée par un code débile jamais publié au JO …

par ordreinfirmieralapoubelle Aujourd’hui à 6:30

Et donc : usurpation de la qualité professionnelle infirmière ? C’est bien ce que tu es entrain de nous dire ? Si c’est le cas je suis morte de rire. Car on les savait bêtes et idiots mais à ce point ça dépasse l’entendement et ça voudrait nous donner des leçons de morale et ça se dit l’élite de la profession. Ben voyons. Je sens que je vais passer une bien belle semaine.

Posté le 22/04/2013 à 7 h 44 min

la fee calome

EPISODE 2 :

l’ordre infirmier va être – une nouvelle fois – très secoué dans les minutes ou les heures qui viennent par l’annonce d’une démission, une de plus, à suivre …

Posté le 22/04/2013 à 17 h 38 min

la fee calome

EPISODE 3 :

Marseille …

A Marseille notre adhérente CB se bat encore et toujours depuis 2009 pour faire reconnaître son bon droit et, au principal, s’interroge sur le fait que le conseil de l’ordre des infirmiers a fermé – volontairement – les yeux sur l’existence de cabinets de soins infirmiers au sein duquel exerçaient plus d’une dizaine d’infirmières libérales, travaillant de concerts sous les ordres et la gestion de la propriétaire des lieux.

Ceci alors même que le conseil national Infirmier précise sur son site internet officiel que, selon le Conseil d’État, au-delà d’un collaborateur, le contrat de collaboration infirmier est susceptible d’être requalifié en contrat de travail.

Contre toute attente cette gérante, infirmière marseillaise, dont le président Didier Borniche a évoqué, dans un droit de réponse à RESILIENCE, publié sur Actu Soins, que ce n’était pas à l’ordre de vérifier les compétences acquises avant que de l’enregistrer au tableau départemental.

Alors même qu’il est plus qu’évident que le fait d’avoir pu, pour cette dernière, s’installer en qualité d’infirmière libérale en France, 30 jours seulement après avoir obtenu un diplôme infirmier en Italie, et, plus surprenant encore, avant même, que le titre de son diplôme ne soit reconnu par l’Union Européenne, posait déjà question(Source DGOS – Ministère de la santé).

L’affaire embarrasse, en haut lieu (le conseil national) et quatre conseillers nationaux démissionneront ainsi de leurs fonctions ordinales, rapportant avoir eu connaissance d’inscriptions « litigieuses » et donc illégales au tableau de l’ordre, les dossiers étaient clos, hors les commissions départementales, en dépit de procédures internes à l’ordre infirmier, écrites et sans aucune confusion possible (selon une source proche du dossier, plusieurs dizaines de cas à Marseille, par manque de temps et de personnel mais dans la précipitation d’encaisser le plus rapidement possible des chèques de cotisations demandés à l’inscription, le bilan financier de l’oni étant catastrophique, chaque euro compte ++).

Cette toute jeune diplômée infirmière, responsable de cabinet de soins, ayant, entre autre, reconnu par écrit devant les responsables de l’ordre infirmier, s’être livrée à la rémunération sur ses fonds propres, de la main à la main, sans aucune facture de rétrocession d’honoraires, une infirmière collaboratrice (fraude fiscale ?).

Ces faits, au demeurant grave, évacués des dossiers au gré de la procédure en chambre nationale disciplinaire, pose un sérieux problème de compétences et de responsabilités.

Au regard de la réglementation en vigueur, et des prérogatives incombant à l’ordre qui va rester «fort silencieux » devant ces graves dérives, alors qu’il n’ignore pas, que cette pratique a duré des années, et, que conséquence inévitables son adhérente a fait encaisser à ses collaboratrices, des actes de soins sur des patients non connus d’elle même, n’ayant jamais mis les pieds aux domiciles concernés.

Cette pratique qu’interdit la Convention nationale infirmière, tombe sous le coup de la Loi, et, au-delà révèle l’existence d’un travail dissimulé, (acceptable par les représentants élus de l’ordre marseillais qui auraient du trouver, nous semble t’il à RESILIENCE, pour l’honneur et la défense de la profession un prolongement judiciaire.

Devant cette inaction surprenante, ce non respect des textes réglementaires, il est normal que notre adhérente se pose la question légitime de comprendre quel est son intérêt d’être contrainte par la Loi, de verser à l’ordre infirmier une redevance annuelle de 75 € (tous les dix mois) à un organisme censé la défendre et la protéger de ce type de malversation, de magouilles.

Tout cela alors que le Code de la Santé Publique interdit, de fait à une infirmière d’employer et de rémunérer, une IDE.

Seul un employeur déclaré au commerce peut rétribuer un collaborateur pour une prestation qu’il va effectuer au domicile d’un client de l’entreprise, et le donneur d’ordre, se faire régler directement par son client, qui se trouve être la Caisse d’Assurance Maladie des Bouches du Rhône !

Notre adhérente n’a pu que faire reconnaître en allant devant la chambre disciplinaire en «appel» à Paris et devant un Conseiller d’État, le détournement d’actes, commis à son préjudice.

Notre adhérente, soutenue par RESILIENCE, ne baisse pas pour autant les bras et demande que soit reconnu, cette fois devant les autorités judiciaires qu’après avoir quitté définitivement ce cabinet infirmier en octobre 2009, son identité a été, a son insu, utilisées bien après son départ sur des DSI et en janvier 2010 sur des documents officiels, à l’aide de sa signature et d’un tampon professionnel infirmier contrefait, comportant ses identifiants, ceci ayant eu pour conséquence d’accoler , son patronyme durant les années 2010 et 2011 à un numéro de téléphone d’un centre de soins « fictif ». Centre réputé ouvert, selon les encarts publicitaires existant sur les Annuaires des Professionnels de Santés de P.A.C.A.
Un simple répondeur téléphonique renvoyant les appels des patients sur la ligne d’un autre cabinet infirmier où son ancienne « patronne n’ayant quasiment jamais exercé» est installée, en compagnie d’une dizaine de collaboratrices infirmières dites « libérales ».

Mafia, vous avez dit mafia ?

Posté le 22/04/2013 à 17 h 39 min

la fee calome

EPISODE 4 :

RESILIENCE sonne la charge !

voir pdf à diffuser +++

http://syndico.exprimetoi.net/t8579-communique-du-23-avril-2013-resilience-sonne-la-charge

Posté le 24/04/2013 à 6 h 34 min

la fee calome

EPISODE 5

à
Madame la Ministre de la Santé.
Strasbourg, le 23 avril 2013.
Madame la Ministre,
comme suite aux dernières informations dont nous avons été amenés à prendre
connaissance, nous vous demandons de bien vouloir faire diligenter, par l’IGAS, une
enquête sur les conditions dans lesquelles l’oni est administré et géré par ses
responsables.
En effet, il apparaît clairement que selon les précisions diffusées par RESILIENCE au
cours de ces derniers mois, notamment en matière de gestion des adhérents, de
gestion du fichier ordinal, de non renouvellement des mandats ordinaux, la plus
grande confusion règne au sein de l’ordre infirmier, dysfonctionnements graves qui
sont ainsi confirmés par les responsables, eux mêmes, de l’oni.
Nous vous joignons quelques documents récents qui témoignent de notre volonté
inaliénable d’en finir avec cette farce grotesque ordinale qui fait honte, tous les jours,
à notre profession.
Dans l’attente et toujours à votre disposition, nous vous adressons, madame la
Ministre, nos salutations infirmières respectueuses.
Hugues Dechilly,
secrétaire général,
infirmier diplômé d’État
en exercice illégal depuis
le 21 décembre 2006.
RESILIENCE – 13 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg

Posté le 24/04/2013 à 6 h 35 min

la fee calome

EPISODE 6 :

RESILIENCE dépose une plainte contre l’ordre infirmier au TGI de Paris

là aussi, il s’agit d’une plainte en cours et nous serons prudents dans la diffusion de nos informations, mais nous pouvons assurer que cette nouvelle plainte de RESILIENCE contre l’ordre infirmier est très documentée et qu’elle concerne l’ensemble des adhérents à l’oni, volontaires ou sous la contrainte …

déposée pour le motif d’escroquerie, il appartiendra au tribunal de maintenir le motif ou d’en changer …

Posté le 24/04/2013 à 6 h 54 min

la fee calome

EPISODE 7 :

RESILIENCE dépose des recours auprès de certains tribunaux administratifs suite à l’absence de fichiers et annuaires ordinaux fiables, notamment sur @

Posté le 25/04/2013 à 5 h 00 min

la fee calome

EPISODE 8 :

lettre aux parlementaires …

http://syndico.exprimetoi.net/t6235p15-lettre-aux-parlementaires#40676

Posté le 25/04/2013 à 5 h 01 min

la fee calome

EPISODE 9 :

RESILIENCE à Marseille – contre l’ordre infirmier mafieux : double communiqué de presse !

http://syndico.exprimetoi.net/t8597-resilience-a-marseille-contre-l-ordre-infirmier-mafieux-double-communique-de-presse#40731

Posté le 26/04/2013 à 6 h 37 min

la fee calome

ordre infirmier : çà part dans tous les sens, démissions à foisons et autres joyeusetés ordinales …

http://syndico.exprimetoi.net/t8576p30-contre-l-ordre-infirmier-grande-sema…

reçu cet après midi la copie de la lettre de démission – toute fraîche – de la présidente du croi Auvergne, c’est pas écrit comme celle d’E.Adain, mais là aussi, çà vaut son très gros pesant de cacahuètes …

reçu – aussi – cet après midi, la copie de la réponse de la ministre de la santé, adressée à une présidente de croi …nos opposants « pro ordre » iront encore raconter que nous sommes mal informés …

Posté le 26/04/2013 à 18 h 51 min

la fee calome

semaine folle qui n’est pas terminée, d’autres baffes à venir contre l’ordre infirmier, restez connectés !

http://syndico.exprimetoi.net/t8576p30-contre-l-ordre-infirmier-grande-semaine-de-la-baffe#40756

Posté le 27/04/2013 à 5 h 14 min

la fee calome

EPISODE 11 :

lettre au président Borniche

http://syndico.exprimetoi.net/t8609-lettre-au-president-borniche#40805

Posté le 29/04/2013 à 7 h 48 min

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Dernières discussions du forum
0 03/06 06:52
4 16/05 19:42
0 03/05 07:23
1 02/05 10:24
0 01/05 06:09
0 30/04 07:21
0 29/04 09:55
0 25/04 09:52
0 11/04 07:24
> la semaine du courriel ! par la fee calome
0 08/04 04:26