Vous êtes ici › Accueil Forums Relations avec les structures (SSIAD HAD EHPAD hôpitaux ) La guerre IDEL Pharma
Les forums de la FNI
Réagir sur l’actualité, lancer un débat, témoigner d’une expérience, cet espace de discussions vous donne la parole : vous interrogez librement la communauté infirmière et faites partager votre expertise.
La guerre IDEL Pharma

Benjamin

Je viens de lire l’actualité concernant le clash à l’UNPS.
C’est lamentable. Heureux de savoir que la FNI est parti en claquant la porte! Cette fois ci faut faire du buz! Mon cabinet a toujours travaillé en collaboration avec 3 pharmacies et à toujours défendu celles ci pour qu’elles puissent continuer à vendre ses consommables face à certains prestataires de santé qui les shuntaient. Cette fois ci que chacun se démerde. Un foyer accueil vient de voir le jour sur mon secteur et c’est une des pharmacie qui va préparer les TTT et ce seront des auxiliaires de vie qui les administrerons. Je pensais que c’était une blague! Et bien non avec ce que je viens de lire. Et comment ça va se passer les lundi et les WE où les Pharma sont fermés s’il y a un changement dans les TTT? Faudra pas compter sur moi!!! Cette fois ci c’est la guerre et je commence des ce matin. Je n’emmènerai plus mes prélèvements sanguin à la Pharma où elles touchent une commission mais j’irai les déposer chez un des médecins où le Labo passe. FAUT PÉTER UNE GRÈVE ET ALERTER L’OPINION PUBLIQUE !!! Y en à marre d’être pris pour des bons à rien par le monde médical qui se regarde le nombril et qui pense qu’il n’y a qu’eux au monde! Après la réforme de la bio ou nous avons failli être jeté ( sauver par la FNI si j’ai bien compris) c’est au tour de la préparation, l’administration et la surveillance des TTT. Que va t’il nous rester ???
Existe t’il des affiches, flyers pour mettre dans nos cabinets et donner aux patients pour les prévenir? Moi je les vois tous les jours mes patients, et pas le pharmacien!!!

Posté le 01/02/2013 à 7 h 50 min
Adain_Emmanuel
Adain_Emmanuel

Absolument Benjamin !

Cette attaque des pharmaciens est insupportable. Il convient de la replacer d’ailleurs dans un contexte plus général. Depuis un certain temps et notamment les 2 dernières LFSS une pression sans précédent s’est abattue sur des professions jusqu’à présent relativement épargnées.
On leur a fait comprendre qu’il devrait trouver des « gisements de croissance » non plus vers le haut (augmentation des tarifs) mais plutôt vers le bas. Traduit en langage CNAMTS on appelle ça coordination, forfait, compétences élargies, NMR, MSP…et bien d’autres encore !
Le temps que l’écran de fumée se dissipe, on s’aperçoit que nos professions vont rentrer dans un cycle de concurrence interne. La CNAMTS autorise des empiétements de compétences espère tirer les marrons du feu.
On agite au médecin leur futur rôle de manager des maisons de santé. Des gains substantiels à la clé (sur nos actes !)
Pour les laboratoires, des possibilités de monopole des prélèvements.
Et maintenant pour les pharmaciens les médicaments !

La dispensation des médicaments est une prérogative du pharmacien. Que je sache, il l’a partagée bien volontiers dans leur officine. Leur argumentaire rigide consacrerait le seul pharmacien depuis la délivrance du médicament jusqu’à son administration. C’est à dire « l’introduction per os au patient » !!
Bon courage !
Non, bien sûr. Ce qui les intéresse, c’est la possibilité de monopoliser cette activité, qui sera bien évidemment déléguée à du personnel le moins qualifié possible à moindre cout.
Notre compétence auprès de nos patients est bien plus importante. La surveillance et l’observation clinique sont des garanties de sécurité et de qualité des soins.

Enfin, il est important de relever sur le terrain l’adhésion des pharmaciens aux déclarations de leur représentant syndical. Je ne suis pas sur que dans leurs officines les pharmaciens souhaitent entrer en conflit avec les nouveaux (et rentables) prescripteurs que nous sommes…
Nous devrions informer nos patients et les pharmacies avec lesquelles nous travaillons de notre inquiétude, mais aussi de notre détermination.

La FNI sera bien évidemment leader sur cette question et utilisera tous les moyens d’information par faire entendre nos arguments. Cependant, nous le savons tous. Ces combats se gagnent sur le terrain avec la force de conviction de chacun d’entre nous.

Posté le 03/02/2013 à 8 h 01 min

jane

Ils ne doutent de rien les pharmaciens. Affirmer qu’une partie des DC chez les malades est due a une mauvaise gestion des TTT ( donc notre faute) est insupportable. les syndicats de pharma devraient se poser des questions sur les pratiques des leurs . Délivrer de l’aspirine en auto traitement à une personne de leur clientèle aux AVK est criminel.
Et on pourrait citer d’autres exemples d’épicerie : 1 boite de préviscan tous les mois quand la dose prescrite est de 1/4 , idem digoxine etc.
Pôvre misère.

Posté le 03/02/2013 à 22 h 06 min

Anonyme

Bonjour.
En tout il y a des pharmaciens qui sont au taquet ! J’en ai un hier en allant chercher des médocs qui m’a sorti :
« Ca doit vous prend beaucoup de temps de préparer les pilluliers et de distribuer des médicaments, ça doit pas être rentable pour vous… »

Posté le 27/03/2013 à 15 h 43 min

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Dernières discussions du forum
> Negociations mci had par Ideliade
0 02/08 10:39
1 05/06 16:24
0 08/05 11:50
> convention en ehpad par la fouaise
1 20/03 16:14
1 08/02 19:32
0 19/01 16:24