17,4 M€ d’économies grâce aux IDEL

Voilà le chiffre dont il faut parler. Encore une preuve supplémentaire de l’efficience des IDEL. Grâce à la vaccination antigrippale des non primo vaccinants, l’Assurance Maladie économise sur le plan national plus de 17 millions d’euros. Et pourtant…

Depuis 2008, nous pouvons vacciner sans prescription contre la grippe grâce à une extension de notre rôle propre. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est un franc succès. Année après année, l’accès direct à la vaccination par l’infirmière libérale séduit davantage. Depuis la mise en  œuvre du dispositif simplifié qui permet la vaccination antigrippale, sans ordonnance, des non primo vaccinants de plus 65 ans et des adultes atteints d’une pathologie grave, le recours à l’infirmière libérale n’a cessé d’augmenter. Les premiers chiffres sur la campagne en cours montrent que cette année la vaccination antigrippale par l’infirmière (sans prescription médicale) atteint quasiment 20 % des non primo vaccinants invités, contre 19,9 % en 2013 ; entre 15 % et 18 % antérieurement. Selon l’Assurance Maladie ce taux de 20% constitue un plancher, les vaccinations réalisées au cours de séances de soins infirmiers (AIS) n’étant pas comptabilisables.

Les économies réalisées par cet accès direct sont estimées à 17,4 millions d’euros car cette vaccination directe évite une fois sur deux une consultation médicale facturable. Et pourtant, le plan de rénovation de la vaccination lancée par le Ministre de la Santé en début d’année ne laisse quasiment aucune place aux IDEL. Madame la Ministre ne serait-elle pas sensible aux économies de santé ?