5 révélations du Congrès qui vont vous étonner

Le 63ème Congrès de la FNI s’est tenu les 6, 7 et 8 décembre à Bagnolet. Lors des deux journées de débats, la FNI a accueilli des politiques et des experts qui ont permis de lever certains lièvres ou de mettre en relief la valeur des IDEL dans le système de santé français. Informations inédites, annonces en avant-première, vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Petit extrait.

Révélation n°1

En France, les réformes de santé ont été financées par les professionnels de santé.

L’objectif de maîtrise des dépenses qui est la ligne de mire des derniers quinquennats a pu être atteint, en France, sans toucher a minima  à la part remboursée. Ce sont donc les professionnels de santé et non les ménages qui ont donc été amenés à payer la différence.

Révélation n°2

La grande réussite du système français repose sur le duo IDEL/pharmaciens.

La France est championne de la mortalité évitable mais sans que l’on sache pourquoi. Selon Victor Rodwin, Professeur de politique et de gestion de la santé à la Wagner School, Université de New York, l’analyse des chiffres ne donne aucune piste qui pourrait expliquer cela. Il identifie deux raisons à ce succès : la couverture du territoire national par un réseau de proximité de pharmaciens et d’infirmiers libéraux en première ligne et toujours accessibles.

Révélation n°3

Les négociations interprofessionnelles sont blackboulées.

Initialement prévues pour démarrer le 25 janvier, les négociations interprofessionnelles réclamées par l’Union nationale des professionnels de santé pour parvenir à une solution satisfaisante sur la rémunération de la coordination sont reportées aux calendes grecques.

Révélation n°4

Un professionnel de santé qui refuse d’alimenter un DMP peut comparaître devant la commission des pénalités.

Une disposition dans le code de la sécurité sociale permet à l’Assurance maladie de faire comparaître un professionnel de santé qui aurait refusé d’enregistrer des données dans un DMP devant la commission des pénalités. S’il n’y a pas encore eu de précédent, la possibilité existe.

Révélation n°5

La FNI prête à négocier sur l’HAD.

S’achemine-t-on pour 2017 vers une sortie de crise sur l’HAD ? Lors de son 63ème Congrès, la FNI a réussi le tour de force de réunir sur un même plateau tous les interlocuteurs de l’HAD qu’ils soient du secteur public, privé lucratif ou non lucratif, une première en la matière. Un consensus s’est rapidement fait sentir : celui de la nécessité pour les établissements d’HAD de continuer à collaborer avec les infirmières libérales. Mais de part et d’autre des blocages persistent, des témoignages de détournement de patients affluant chaque jour à la FNI.

Pour sortir durablement d’une situation sous tension il est indispensable de réunir les deux univers distincts que sont l’Assurance maladie et les libéraux d’une part, le ministère de la santé et les établissements hospitaliers et médico-sociaux, d’autre part.

Rebondissant sur la proposition de David Causse, coordinateur du pôle santé social de la FEHAP d’ouvrir un travail commun sur le sujet, la FNI annonce qu’elle est prête à rouvrir le dossier pour autant que d’une part tous les opérateurs de l’HAD soient autour de la table, d’autre part que les échanges soient pilotés à la fois par la CNAM et les représentants du ministère. En conclusion, la FNI souhaite rénover les relations entre structures à domicile et SSIAD et les homogénéiser au niveau national pour rétablir la confiance mutuelle.

 

Véritable succès tant auprès des congressistes, des intervenants que des partenaires sponsors ou de la presse, ce 63ème Congrès de la FNI a permis aux IDEL de s’inviter de plein pied dans la campagne présidentielle. Le programme présidentiel des IDEL 2017/2022 révélé à cette occasion a fait mouche. Ce document reprend en quelques pages l’essentiel des mesures proposées par la FNI pour permettre de répondre aux défis de demain en matière de santé en reconnaissant les compétences des IDEL et en sachant mieux les utiliser.

“Plus que jamais, parce que notre rôle, nos missions sont essentielles, tous les jours pour des millions de patients de tous âges, et jusqu’à la fin de vie, nous devons revendiquer notre place. Toute notre place. Notre juste place !” a déclaré le président de la FNI dans son allocution d’ouverture. Télécharger l’allocution d’ouverture

Parmi les innovations à mettre en place, l’accès direct des patients aux compétences du rôle propre infirmier. “Cet accès direct permettra à la fois de limiter le recours aux urgences hospitalières et surtout, il renforcera le tandem Médecin / Infirmière dans une logique de coordination.”

Si vous n’avez pas encore ce document chez vous, imprimez sans plus attendre le programme présidentiel des infirmières libérales et faites-le parvenir à votre maire, à votre élu local, à la permanence parlementaire de votre député, de votre sénateur ou encore au siège local des différents partis.