Cancer du sein : mobilisation contre une pathologie qui touche une femme sur huit

Cancer du sein : mobilisation contre une pathologie qui touche une femme sur huit

La campagne Octobre Rose est l’occasion de braquer les projecteurs sur cette pathologie, véritable fléau de santé publique tant sa prévalence est conséquente. Pour juguler cette dernière, il convient pêle-mêle, d’étendre le dépistage, de propager les bonnes pratiques et de s’appuyer sur l’ensemble des acteurs de la prise en charge tant à l’hôpital qu’en ville, la compétence des Idel étant indispensable. Là encore, la prévention est essentielle et les infirmiers libéraux ont vocation à en être un vecteur actif.

Le cancer du sein est la première cause de décès par cancer de la femme (14 % des décès féminins par cancer en 2018 et 8 % de l’ensemble des décès par cancer, tous sexes confondus) et un tiers (33 %) de l’ensemble des nouveaux cas de cancer chez cette dernière, nettement devant le cancer du côlon-rectum et le cancer du poumon. Seule légère éclaircie au sombre tableau, la mortalité afférente à cette pathologie est en baisse depuis les années quatre-vingt-dix tandis que la survie des personnes atteintes d’un cancer du sein s’est améliorée. Et ce, alors même que l’incidence est en augmentation.

Des statistiques qui justifient que chaque année, en octobre, l’association Ruban Rose organise et déploie une campagne de lutte contre le cancer du sein avec trois leitmotivs : informer, dialoguer et mobiliser.

2021 marque la 28e édition de cette initiative. L’Association, qui œuvre toute l’année pour soutenir la recherche médicale et scientifique tout en faisant œuvre de pédagogie, programme, à chaque rentrée, des grands événements sportifs, culturels et autres qui sont autant d’occasions de récolter des fonds. De même que les Prix Ruban Rose qui sont remis lors de l’opération d’Octobre Rose. Ils sont financés grâce à la contribution des membres fondateurs de l’Association, par la vente de produits conçus pour l’occasion ainsi que par les dons de particuliers.

Octobre Rose, un modèle du genre

Octobre Rose constitue, en quelque sorte, un modèle du genre. « Elle illustre parfaitement l’impact des campagnes de communication de prévention, estime la FNI. Quand la société civile s’empare de ce genre de thématique pour améliorer les indicateurs de santé publique, ça marche. On voit alors des associations relayer ces messages et la population les prendre en compte. C’est vers ça qu’il faut tendre. »

Par ailleurs, Octobre Rose est aussi l’occasion de rappeler la place des Idel dans la prise en charge du cancer du sein. Ils assurent en effet, au domicile des patientes, un suivi post-chirurgical et de la chimiothérapie. Les actes liés à cette prise en charge font l’objet d’inscriptions en bonne et due forme dans la Nomenclature. En revanche, la Fédération entend mettre l’accent mais sur la création d’un acte de prévention en matière de cancer du sein. « Nous sommes des relais importants auprès de la patientèle féminine. Nous avons là un rôle d’éducation à la santé qui est aujourd’hui trop peu reconnu », justifie la FNI.

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Toutes les INFORMATIONS Coronavirus – Mise à jour : 14 septembre 2021 (16:00)

Les services de la FNI

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Contacter le service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

Trouvez votre formation sur le site AFCOPIL

Téléchargez le Guide des formations Afcopil 2021

View of an Open Magazine and Cover Mockup