Centres dédiés Covid-19 : La FNI s’interroge

Alors qu’ici et là fleurissent les centres dédiés Covid-19, la FNI alerte les pouvoirs publics sur le nécessaire encadrement de ces centres par des directives nationales opposables.

Si ce qui préside à l’installation de ces centres dédiés Covid-19 part d’une volonté de bien faire et d’une réelle envie de soulager les services d’urgences hospitaliers, ces centres ne sont-ils pas une fausse bonne idée dont les effets peuvent être désastreux en termes de Santé Publique ?
L’idée de mettre en place des centres ambulatoires dédiés en ville peut être une excellente idée mais ceux-ci ne devraient pas accueillir de patients, afin de rester en cohérence avec les préconisations de confinement des sociétés savantes voir même du Conseil scientifique qui, dans son avis du 23 mars, mettait en relief la nécessité de limiter au maximum les déplacements des patients fragiles….

Ceci semble vital afin de ne pas contaminer les professionnels de ville en masse mais également pour éviter des contaminations liées au déplacement des patients inquiets qui, selon la hauteur de la vague, n’hésiteront plus à sortir de chez eux.

Trop tard, le coup est parti et rien n’arrête désormais la proactivité des Agences Régionales de Santé à couvrir leur territoire de ces centres dédiés animés par des professionnels dont le logo de l’ARS vaut quitus gouvernemental. Un peu comme si ces ARS cherchaient à éteindre l’incendie avec un seau d’essence…

Très tôt la FNI a demandé l’encadrement de ces centres par des avis spécialisé : lors d’un entretien téléphonique avec Olivier Véran le 26 mars dernier, le président de la FNI a demandé au Ministre de saisir le Conseil scientifique Ad Hoc sur le sujet. Depuis nous attendons.

Ces centres pourraient maintenant avoir des missions de régulation, de stockage, de distribution et de soutien aux professionnels de santé intervenant à domicile. Ils ne devraient en aucun cas être un lieu de remplacement des cabinets médicaux mais être une articulation entre ceux-ci et les soignants présents sur le terrain.

Les infirmiers n’ont pas vocation à être utilisés comme secrétaires médicaux en appui des médecins. Leur utilité est sur le terrain, au plus près des patients, avec les protections nécessaires pour effectuer les soins.

Il est préférable de privilégier la téléconsultation si elle est possible et une consultation physique dans les cabinets médicaux ou à domicile par le médecin. Des actes de télésuivi et de visites à domicile pour les patients contaminés ou suspectés de l’être ont été créés pour les infirmiers libéraux. Alors pourquoi ces centres ? L’avenir nous le dira..

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Les services de la FNI

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022