Dépistage de masse COVID-19 : il est urgent de prioriser !

Vous l’avez constaté, dans de nombreux endroits, la demande de dépistage du Covid-19 a explosé. Certes le gouvernement se vante du fait que la France a atteint le million de dépistage par semaine. Mais la situation sur le terrain est loin d’être satisfaisante. Le problème principal : des délais de rendus de résultats qui s’allongent, ce qui pose un réel problème pour les cas urgents. D’où l’importance de prioriser l’urgence du dépistage afin de garantir des délais courts pour les cas qui le nécessitent vraiment. Une demande faite par les biologistes médicaux eux-mêmes.

Vous le savez puisque vous êtes bien souvent en première ligne pour le prélèvement, la situation s’est tendue sur le front du dépistage de masse du Covid-19. Avec une vraie difficulté pour distinguer les cas urgents des autres. Certaines études faites par des laboratoires montrent que seuls 20 à 30% des dépistages demandés sont vraiment urgents et prioritaires.

Mais le Gouvernement ayant ouvert les vannes à tout le monde en supprimant la nécessité d’une ordonnance, la situation tourne à l’embolie dans certains territoires. À la demande des biologistes médicaux, la Direction générale de la santé (DGS) a produit fin août un premier document de cadrage afin de mettre en place « une priorisation de la file active des patients demandant l’accès à un examen de dépistage par RT-PCR ».

Il définit trois niveaux de priorité :

  • Priorité 1 : examens à visée diagnostique – ces personnes doivent disposer d’un examen dans les 24h et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
  • Priorité 2 : examens à visée de dépistage autour d’une situation à risque – ces personnes doivent pouvoir être dépistées dès qu’une disponibilité est identifiée et obtenir les résultats dans les 24h suivantes ;
  • Priorité 3 : examens à visée de dépistage individuel pour convenance personnelle ou à visée de surveillance épidémiologique – ces personnes peuvent se faire dépister, mais ne sont pas prioritaires. Le rendu des résultats est fonction de la capacité du laboratoire à traiter dans les délais impartis les indications prioritaires.

Les biologistes médicaux ont demandé que les médecins reviennent dans le jeu afin de prioriser, par ordonnance, les cas des patients symptomatiques, puis les cas contacts afin d’assurer les délais pour ces cas essentiels dans la lutte contre le développement de clusters.

Ne soyez donc pas étonné si les règles du jeu du dépistage évoluent très prochainement.

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques

Je pose ma question

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Formations e-learning gratuite NGAP Covid-19

Toutes les INFORMATIONS Coronavirus – Mise à jour : 30 septembre 2020 (21:17)

Formation Insuffisance cardiaque et BPCO

L’AFCOPIL et la Société Française de cardiologie vous proposent une formation DPC validante.

Plus d’infos

Trouvez votre formation sur le site AFCOPIL