Déploiement du BSI : sortie du statu quo ?

Déploiement du BSI : sortie du statu quo ?

Il aura fallu sortir les grands moyens pour débloquer une situation conventionnelle en panne faute d’accord des partenaires. La lettre ouverte publiée le 21 septembre a ouvert des portes mais aujourd’hui c’est de mesures concrètes dont nous avons besoin.

La crise sanitaire et surtout celle des EHPAD, ont pour conséquence un accroissement de la demande de soins à domicile au profit de patients dépendants. Cette situation appelle, sans tarder, la construction d’une réponse calée sur les besoins et la mobilisation des partenaires conventionnels. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) a alerté le Président de la République des menaces qui pèsent sur la prise en charge des patients les plus fragiles et dépendants à leur domicile.

Le BSI s’applique actuellement aux seuls patients de 90 ans et plus. Une seconde phase était prévue en janvier 2021 pour une généralisation à l’ensemble des classes d’âge en 2023 mais le dépassement de l’enveloppe prévue en 2019 a bloqué le dispositif. C’est donc d’un re calibrage de l’enveloppe dépendance dont nous avons besoin.

Cette situation appelle, sans tarder, la construction d’une réponse calée sur les besoins et la mobilisation des partenaires conventionnels pour poursuivre le déploiement de l’outil BSI. La lettre ouverte adressée par la FNI au Président de la République a permis de rétablir des contacts avec le ministère et la CNAM. La FNI ne lâche rien ! Nous avons obtenu l’ouverture de nouvelles négociations à la CNAM ce mardi 19 octobre.

A cet égard, des données en vie réelle sur toute la population cible sont indispensables. La FNI demande à nouveau l’inscription d’une phase test étendue à toutes les classes d’âge sur une période de six mois. Pour rappel, cette mesure avait été refusée par la Cnam en 2019. Cette phase test permettrait d’avoir une vision éclairée des besoins à couvrir et nous permettrait à terme de rattraper le retard induit par le blocage conventionnel actuel.

L’histoire retiendra qu’un accord conventionnel n’est viable qu’à la condition d’être équilibré. Dans un deal “à prendre ou à laisser”, la FNI avait prévenu dès sa signature qu’elle se battrait pour le rééquilibrer, c’est ce qu’elle fait aujourd’hui en exigeant un arbitrage politique.

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Publicité

Les services de la FNI

Publicité

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

CORONAVIRUS COVID-19

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022