Deuxième vague Covid : les IDEL sont-elles prêtes ?

Avec la multiplication des clusters sur le territoire, les signes de reprise de l’épidémie montrent que l’on n’est pas encore venu à bout de la Covid-19. La deuxième vague, si elle n’est pas pour tout de suite, est présente dans les esprits. Serions-nous prêts à y faire face si elle survenait ?

Le ministre de la Santé a confirmé que « des signes inquiétants de reprise épidémique » avaient été constatés dans certains endroits du territoire national. Et même s’il estime que la deuxième vague est, à ce stade, « encore loin » avec 400 à 500 clusters dans toute la France, Olivier Véran juge la dynamique épidémique « inquiétante ». Les territoires où le virus reprend du service sont la Bretagne, la Mayenne et le Grand Est.

Dans son point épidémiologique du 17 juillet, Santé publique France signale « la poursuite de la circulation virale et la confirmation à la hausse des indicateurs épidémiologiques pour ces 2 dernières semaines ». Au 20 juillet, l’organisme signale 3 départements en vulnérabilité élevée : Guyane, Mayotte et Mayenne, et 2 départements en vulnérabilité modérée : Gironde et Finistère. 6 589 patients étaient hospitalisés, dont 476 en réanimation.

Pour l’heure, le Gouvernement veut éviter les scénarios de re-confinement, qui sont prêts en cas de deuxième vague. Il mise sur les tests et presse les laboratoires d’analyses biologiques d’accélérer la cadence pour augmenter leurs capacités et mettre en place des tests salivaires, lesquels pourraient rapidement venir compléter l’arsenal de dépistage. Et il aura sans doute été bien inspiré de rendre obligatoire le port du masque dans tous les lieux publics clos.

Pour autant, la question de la deuxième vague reste présente dans tous les esprits avec le souvenir du printemps, en particulier du côté des soignants. Le Gouvernement assure être prêt en cas de retour de l’épidémie. Mais qu’en est-il du côté des IDEL ? La profession est-elle prête à faire face ? Est-elle désormais suffisamment équipée, et surtout est-elle prête à faire de nouveau confiance aux pouvoirs publics ? Rien n’est moins sûr… C’est pourquoi la FNI a tenu à vous donner la parole. Nous avons besoin de votre participation pour alimenter des contributions à porter au niveau des instances. Ces contributions nous donnerons des éléments pour mieux impliquer les IDEL dans la stratégie mise en place pour contenir la 2ème vague.

Merci de prendre 2 minutes pour répondre au questionnaire en cliquant ci-dessous :