Diabète auto-soins : utilisez les aiguilles les plus courtes

Un nouveau référentiel issu d’une consultation internationale d’experts et de la plus vaste enquête jamais menée auprès des personnes diabétiques apporte de nouvelles recommandations pour les patients insulino-traités, des repères à connaître.
La première des recommandations pour les patients qui réalisent eux-mêmes leurs injections d’insuline est d’utiliser les aiguilles à stylo les plus courtes (actuellement 4 mm) ou les seringues avec les aiguilles les plus courtes (actuellement 6 mm), et ce, quels que soient leur âge, sexe ou corpulence.
On dispose de suffisamment de preuves pour affirmer que la longueur d’aiguille la plus courte est associée à une douleur réduite. Elle est mieux acceptée par le patient et permet l’obtention d’un contrôle glycémique équivalent.
Par opposition, les aiguilles trop longues augmentent le risque d’injections intramusculaires chez le patient, ce qui peut accélérer la résorption et l’action de l’insuline, entraînant des variabilités glycémiques et un risque d’hypoglycémie.

Cette recommandation du référentiel Fitter (1) fait suite aux conclusions observées dans la plus vaste étude conduite auprès plus de 13 200 patients sous insuline au sein de 42 pays. Il en ressort que bon nombre de patients sous insuline utilisent des aiguilles plus longues et plus larges que celles recommandées, et les réutilisent fréquemment.
Il en ressort également qu’un tiers des patients sous insuline présente des nodules ou des bosses dans les tissus adipeux au niveau des sites d’injection (une complication connue sous le nom de lipohypertrophie). Cette complication est associée à une mauvaise rotation des sites d’injection et est également problématique avec l’insuline perfusée à l’aide de pompes.

D’où la deuxième recommandation : une rotation appropriée des sites d’injection. Et ce, afin de réduire la fréquence des lipohypertrophies et ainsi améliorer l’équilibre glycémique.

Enfin la troisième recommandation porte sur la limitation à une seule utilisation des aiguilles à stylo et des seringues. En effet, la réutilisation des aiguilles doit être exclue de toute pratique d’injection puisqu’elles ne sont plus stériles à l’issue de la première utilisation.

(1) Forum of Injection Technique & Therapy Expert Recommandations (FITTER)