Gouvernement : le temps des compromis ?

gouvernement temps des compromis

Au lendemain des élections législatives, la donne politique a changé avec la perte de la majorité absolue pour le parti du président de la République dont l’une des priorités était la Santé. Quelles conséquences pour les IDEL ? Décryptage.

Le verdict des urnes est tombé dimanche soir. Les Français, dont plus d’un électeur sur deux s’est abstenu, ont privé Emmanuel Macron de la confortable majorité qui lui avait permis de gouverner le pays depuis 2017. La composition de la nouvelle Assemblée nationale traduit les divisions profondes de notre société.

Elisabeth Borne a été confirmée comme première ministre et chargée de former un nouveau gouvernement. Trois des ministres de son premier gouvernement, dont celle de la Santé, ont été battus et sont démissionnaires… Mais pas encore remplacés. C’est le cas de Brigitte Bourguignon. A ce stade aucune information ne filtre concernant le nom du ou de sa remplaçante.

Hier soir, le Président de la République, au cours d’une brève allocution télévisée, a annoncé sa volonté de poursuivre ses réformes et son intention de construire « différemment » appelant les partis politiques à travailler en transparence dans l’intérêt collectif.

Cette situation inédite sous la Vème République, est peut-être une opportunité pour les IDEL, à travers la FNI, de peser sur la future réforme de la santé et le prochain budget de la Sécu. Auparavant, les députés de la Majorité présidentielle se bornaient, pour la plupart d’entre eux, à appliquer les consignes de l’Elysée et Matignon. L’Assemblée nationale aura désormais son mot à dire.

Le contexte d’une majorité relative impose désormais la recherche de compromis pour voter les lois, ce qui impose de lâcher du lest et de discuter. Les syndicats représentatifs, comme partenaires sociaux, seront alors écoutés avec davantage d’intérêt et leurs propositions enfin débattues auront davantage de chances d’aboutir.

Mais pour cela, il faut être en capacité d’avancer des idées et des propositions. Ce qui est le cas de la FNI.

 

Le lancement du « Conseil national de la Refondation » censé être le creuset de l’élaboration des futures réformes, dont celle de la santé, initialement prévu mercredi a été reporté.

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Publicité

Les services de la FNI

Publicité

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

CORONAVIRUS COVID-19

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022