Journée mondiale du diabète : L’Idel, maillon fort de la prise en charge à domicile

Le 14 novembre c’est la Journée mondiale du diabète. Une thématique à côté de laquelle il était impossible de passer. Non seulement au regard de la prévalence de cette pathologie au sein de la population mais également parce que les personnes diabétiques sont très nombreuses parmi la patientèle des infirmiers libéraux. Ce qui fait dire au Docteur Jean-François Thébaut, vice-Président de la Fédération française des diabétiques (FFD), dans les colonnes d’Avenir & Santé du mois de novembre, que « l’Idel doit être la vigie de l’état de santé du patient diabétique ».Pour Jean-François Thébaut, « l’essentiel de l’activité des Idel concerne l’accompagnement à l’insulinothérapie et à la prise de médicaments, elles doivent aussi s’adapter aux nouveaux besoins qui vont apparaître. En effet, les patients diabétiques sont directement concernés par la télémédecine. De fait, dans ce domaine, le rôle des infirmières à domicile est essentiel. Elles vont permettre d’aider cette catégorie de personnes, souvent éloignées des technologies, à accéder à l’expertise médicale, dans le cadre d’une prise en charge coordonnée. Mais cela implique une formation de leur part afin de bien appréhender l’aide qu’elles peuvent apporter aux patients via la télémédecine. »

La télésurveillance un champ qui s’offre à la profession

La télésurveillance est aussi un champ qui s’offre à la profession. « Ce n’est pas tant la partie numérique qui plaît aux patients mais le contact avec les infirmières participant à la télésurveillance, précise le vice-Président de la Fédération française des diabétiques (FFD). Avant la télésurveillance, ils étaient uniquement en contact avec leur diabétologue. Depuis sa mise en œuvre, les infirmières les appellent pour prendre des nouvelles et ces relations humaines les comblent même davantage que la surveillance à distance. » Une occasion, pour les Idel, de procéder à l’indispensable éducation thérapeutique (ETP) : « Elles ont un rôle à jouer dans le cadre de l’éducation et de l’accompagnement thérapeutique. Elles vont apprendre aux patients à se servir du Dispositif médical (DM), qu’il soit ou non connecté. Ce qui implique, là aussi, qu’elles soient formées à l’utilisation des outils numériques. Cet accompagnement dans la compréhension et l’usage des nouvelles technologies sont devenus une attente importante des patients. »

« Une coordination centrée autour du patient »

En revanche, les patients diabétiques seront moins concernés par le télésoin car, « par définition, explique le Docteur Thébaut, le rôle de l’Idel est de venir à domicile. Si elle intervient à distance, je ne pense pas que cela va satisfaire les patients qui souhaitent avant tout une présence humaine. »
Plus largement, la place des Idel doit être confortée en lui affectant les moyens qu’elle requiert : « l’accompagnement thérapeutique a lieu au quotidien, tout au long de la vie du patient, insiste Jean-François Thébaut. L’Idel va ainsi pouvoir épauler le patient dans tous ses besoins et les complications en lien avec sa maladie qu’il va rencontrer. Nous souhaiterions que les Idel aient les moyens de développer davantage cette mission. Mais, aujourd’hui, celle-ci n’est pas concrètement définie ni à proprement financée et encore moins coordonnée. Une meilleure coordination est également attendue entre les pharmaciens, les médecins et les infirmiers concernant le bilan de médication car ce rôle est attribué au pharmacien mais dans les faits, ce sont généralement les Idel à domicile qui l’assument. Sachant que nous sommes particulièrement attachés à la coordination centrée autour du patient, et non sur les organisations. Pour cette raison, nous préférons la notion d’Équipe de soins coordonnée avec le patient (Escap). »

-> Voir le dossier Diabète du numéro 508 de novembre 2022 d’Avenir & Santé (en cours de diffusion)

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Publicité

Les services de la FNI

Publicité

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

CORONAVIRUS COVID-19

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022