L’IDEL: central dans la gestion des AVK

Adaptation des doses d’AVK par les IDEL: une pratique généralisée. 88% d’entre vous sont amenés à le faire, la plupart sur protocole. Résultat d’un sondage exclusif réalisé pour la FNI.

La FNI le revendique depuis longtemps, cette reconnaissance du rôle des IDEL en matière d’adaptation de doses des antivitamines K (AVK) sur le modèle de l’adaptation des doses d’insuline. Mais voilà que les résultats d’un sondage réalisé en exclusivité par Ebop* pour la FNI viennent apporter la preuve de pratiques bien ancrées dans la profession. Ces pratiques sont parfaitement justifiées par une nécessité qui est celle d’éviter que les adaptations soient réalisées à distance par les secrétaires médicales et de permettre aux patients de passer plus de temps dans la zone d’efficacité thérapeutique, a fortiori quand le temps passé hors de cette zone avoisine 40% (selon la HAS). Dans de nombreux cas, l’intervention de l’IDEL évite au patient une hospitalisation en urgences.
Cette adaptation doit aujourd’hui être reconnue et rémunérée à sa juste valeur. Il est également inadmissible que seuls les pharmaciens aient obtenu un rôle dans l’accompagnement des patients sous anticoagulants oraux par AVK alors que les IDEL sont en premier en contact des patients, à même de connaître leurs habitudes et de les conseiller dans l’optimisation de leur traitement.

* Enquête téléphonique réalisée auprès de 3000 IDEL sur la période du 10 au 21 octobre 2016 en France Métropolitaine. SCS by Ebop Analyseur de tendances et d’opinions.