Mesures dérogatoires en EHPAD et SSIAD : On sort enfin du brouillard !

Nous étions depuis plus de 15 jours dans l’attente d’un arbitrage du Directeur général de la CNAM sur les mesures dérogatoires dans les SSIAD et EHPAD. Cet arbitrage a été rendu très tard hier soir !

Nous avons reçu hier soir de l’assurance maladie le document formalisé qui va enfin mettre fin à toutes les interprétations émanant des ARS et des échelons locaux de l’assurance maladie sur les mesures spécifiques pour les IDEL intervenant dans les EHPAD et les établissements médico-sociaux !

La lettre réseau qui va être envoyée aux caisses précise les consignes dérogatoires mises en œuvre pour renforcer les équipes soignantes de ces établissements pendant la période d’urgence sanitaire.

En résumé :

  • Tous les soins infirmiers, habituellement couverts par le budget des établissements, peuvent être facturés directement à l’assurance maladie. Autrement dit, ces mesures s’appliquent pour tous les actes réalisés pour les patients Covid ou non, y compris pour les prises en charge antérieures.
  • Il n’est pas nécessaire d’établir de DSI, ni BSI.
  • Pour chaque passage, les infirmiers sont autorisés à facturer « une majoration » de 1 AMI 2,7 ou 1 AMX 2,7 (si l’acte réalisé correspond à 1 AMI ou AMX) ou 1 AIS 3,2 (si l’acte réalisé correspond à 1 AIS) : cette majoration correspond au montant de la majoration de dimanche, soit un montant complémentaire de 8,50€.
    Ces modalités de facturation dérogatoires permettent de contourner l’impossibilité de cumuler plusieurs majorations (double majoration de dimanche ou majoration de dimanche + majoration de nuit). Cette mesure permet de facturer en sus de l’AMI 2,7 ou AIS 3,2 les majorations de dimanche.
  • Pour les DOM, les compléments de cotations AMI/AMX s’élèvent à 2,58€ et les AIS à 3,15€
  • La majoration de déplacement est facturable dans la limite d’une facturation pour 3 patients au maximum en EHPAD.

La période de facturation dérogatoire des actes infirmiers est admise à compter du 6 mars 2020 et prendra fin au plus tard 3 mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire fixé au 24 juillet prochain.
Les facturations rectificatives pour les soins déjà facturés sont admises a posteriori et ce pendant la durée réglementaire de prescription (soit un an à compter de la date de soins).

En clair, remboursez aux SSIAD les soins facturés et encaissés depuis le 6 mars et facturez ces actes à l’assurance maladie à compter de cette date !

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Publicité

Les services de la FNI

Publicité

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

CORONAVIRUS COVID-19

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022