“Mon espace santé” : grand jour et dernière chance ?

“Mon espace santé” : grand jour et dernière chance ?

C’est aujourd’hui, jeudi 3 février qu’est lancé « Mon espace santé ». Chaque assuré social va disposer de son carnet de santé numérique. Si c’est l’Assurance maladie qui en est l’opérateur et le promoteur, le chantier a été piloté par la Délégation ministérielle au numérique en Santé (DNS) et par l’Agence du numérique en santé (ANS). Avec l’espoir de faire oublier les errances du DMP.

La question est de savoir si, dans un an, les Français auront adopté ou non « Mon espace santé », l’espace numérique santé officiel lancé par le gouvernement ce 3 février 2022. L’enjeu est de taille, aussi bien pour la dynamique de transformation numérique du système de santé que pour l’écosystème économique du numérique en santé français.

Un espace personnel de santé

Côté système de santé, « Mon espace santé » doit enfin permettre de structurer les échanges et la circulation de l’information entre professionnels et patients. Le compte Ameli.fr permet à l’assuré social de gérer ses relations avec l’Assurance maladie et les remboursements. « Mon espace santé », lui, concerne tout ce qui touche à sa santé : les patients y trouveront l’équivalent de leur dossier médical personnel. Ils pourront y dialoguer en toute sécurité avec leur médecin et les autres professionnels de santé. Ils devraient également y disposer, dans quelques temps, de leur dossier vaccinal et il leur sera possible de programmer des alertes pour leurs rappels. Cet espace doit aussi leur donner accès à des applications qu’ils seront libres d’utiliser ou non, selon leurs pathologies ou leurs préoccupations.

Faire oublier le DMP

Mais « Mon espace santé » fera-t-il oublier le fiasco du DMP ? Son promoteur et figure de proue, Dominique Pon, pilote de la DNS tout en restant Directeur de la clinique Pasteur à Toulouse, s’est beaucoup démené depuis trois ans pour vendre sa méthode pragmatique et de terrain. De bonnes intentions… qui ont soufferts de quelques gros trous dans la raquette tel que le manque d’implication en amont des Idel qui seront pourtant les professionnels de santé en contact direct avec les patients. Nous aurons un rôle clé de prescripteur et d’utilisateurs pour la réussite de cet espace santé.

Mais nous n’allons pas polémiquer plus que cela. Car la réussite de cet espace est peut-être la dernière chance de construire un socle numérique national solide et sécurisé. Il en va de l’intérêt général que “Mon espace santé” réussisse. En cas d’échec, il y a malheureusement fort à parier que c’est Google et consorts qui prendront le relais.

Or personne n’y serait gagnant. Il ne serait absolument pas raisonnable, pour chacun d’entre nous, patients, professionnels, bref, citoyens, de confier nos données personnelles les plus intimes à des Gafam soumis aux lois d’un autre pays que le nôtre et motivés avant tout par des intérêts financiers. Et outre les enjeux de souveraineté et de sécurité de nos données, il s’agit aussi d’un réel enjeu industriel pour la France. Il est important d’avoir des projets phares qui permettent de mobiliser les énergies et construire nos propres ressources et savoir-faire.

Voir les explications sur les services rendus : www.monespacesante.fr

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Les services de la FNI

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022