Négociations conventionnelles, dernier round, c’est reparti !

Il aura fallu cinq mois d’interruption pour poser les jalons conclusifs d’une négociation conventionnelle qui, de fait, s’étire dans le temps. La séance de reprise des négociations qui s’est déroulée le 04 décembre 2018 a permis de lever des ambiguïtés et d’établir un calendrier précis.

Quatre séances de négociations conventionnelles infirmières sont prévues à l’agenda (21/12, 09/01, 05/02, 22/02) avec un groupe de travail intercurrent sur le Bilan de soins infirmiers (BSI) le 18/01/19

Si quelques points nécessitent des calages, l’essentiel des mesures nouvelles qui constitueront l’ossature du  prochain avenant à la convention nationale des infirmiers est posé. Les changements de modalités de négociations imposées par la stratégie de transformation du système de santé cassent les codes qui avaient cours jusque là : une grande négociation quinquennale qui cristallisait des mesures applicables pendant la durée de vie de la convention.

Aujourd’hui, nous auront à nous adapter à la plasticité du système de santé en mutation et les négociations auront lieu au fil de l’eau, en fonction des nombreux chantiers ouverts et des propositions que nous seront amenés à défendre dans le cadre de ces chantiers. En clair, les valorisations que nous obtiendrons seront « étalées » dans le temps en fonction de l’avancée des grands travaux de transformation du système de santé et cet étalement sera corrélé à notre capacité à démontrer la pertinence de ces valorisations en terme de santé publique et d’amélioration de l’organisation des soins à l’échelle des territoires.

Parallèlement à la négociation conventionnelle des infirmiers, la FNI participera aux négociations du prochain Accord Cadre Inter professionnel (ACI) dont l’objectif principal est de décliner, à l’échelle des territoires, une organisation des professionnels de santé, tous secteurs confondus, qui répondra aux défis posés notamment par le vieillissement de la population et l’explosion des maladies chroniques.

La FNI ne cèdera pas aux « chants des sirènes » du populisme, elle continuera à produire et proposer, elle défendra avec pugnacité ses positions et sa vision du système de santé en mutation.