Ni salariat, ni paternalisme médical

La FNI dit non au chemin que les tutelles et certains syndicats souhaitent prendre pour mettre en œuvre la coordination interprofessionnelle à l’occasion de la négociation de l’avenant ACI MSP (Accord cadre interprofessionnel des maisons de santé pluridisciplinaire).

Non, la seule solution pour arriver à coordonner les professionnels de santé en ville n’est pas la mise en structure, le salariat et la mise sous tutelle des professions de santé par le médecin généraliste. La proposition de développer des IPA salariés au sein des MSP n’est pas recevable. Cette vision est totalement passéiste et obsolète. Ces derniers mois ont justement montré que c’est dans la coopération horizontale et agile que pourra se construire l’avenir.

L’Assurance maladie souhaite intégrer à l’ACI MSP un volet sur le développement de postes d’infirmiers de pratique avancée (IPA) salariés au sein des maisons de santé pluridisciplinaires. La FNI s’élève fortement contre cette proposition. C’est pour nous un non-sens en termes d’efficacité et une voie préjudiciable aux Idel.

Inefficace : les tutelles ne voient dans les professionnels libéraux qu’une source de coûts et refusent d’admettre que ce sont pourtant eux qui permettent aux soins de premier recours de tenir le coup, même en cas de crise. Qui en plein Covid a continué à prendre en charge les personnes âgées à leur domicile ? Qui a évité un grand nombre de drames sur tout le territoire, loin des yeux et des caméras ? C’est l’esprit de responsabilité, la liberté et la souplesse d’organisation, l’esprit d’initiative, bref l’exercice libéral, qui a permis la mobilisation et l’organisation en un temps record de tout le réseau des Idel pour faire face à la crise sanitaire et continuer à suivre les patients à domicile, Covid comme non Covid.

Préjudiciable : en promouvant l’idée d’IPA salariés en MSP, les tutelles mettent clairement en place une concurrence directe pour contrer le développement d’IPA libéraux. Les tutelles envoient également un message de mépris aux Idel. On leur dit clairement que leur statut libéral n’est bon que pour le tout-venant, mais que lorsque l’on passe aux pratiques avancées, il n’y a point de salut hors du salariat.

Zone de confort

Ces négociations en cours sur l’ACI MSP (Accord cadre interprofessionnel des maisons de santé pluridisciplinaire) illustrent de façon caricaturale le désir profond des tutelles et d’une partie des médecins : faire des médecins généralistes les chefs d’orchestre de la médecine de ville. La vision est en effet rassurante pour les autorités : un maillage de structures d’exercice identifiées, gérées par des médecins généralistes, regroupant les différentes professions de soins qui y exerceraient en mode quasi salarié. Ce modèle est culturellement compatible avec notre administration qui, par confort et frilosité, préfère dupliquer en ville les errances de l’hôpital plutôt que d’avancer avec les professionnels libéraux qui ont le tort d’avoir choisi l’indépendance. Un choix suspect dans un pays encore extrêmement centralisateur et très hostile à l’initiative individuelle. Pathétique.

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

ELECTIONS URPS 2021

Toutes les INFORMATIONS Coronavirus – Mise à jour : 05 mars 2021 (12:50)

Les services de la FNI

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques

Je pose ma question

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Trouvez votre formation sur le site AFCOPIL