On ne protège bien que ce que l’on connait bien !

Preuve que la protection fiscale FNI Compta n’est pas virtuelle, nous sommes intervenus auprès de la commission des impôts directs et des taxes sur le chiffre d’affaires des Alpes Maritimes pour plaider la cause d’une adhérente. Témoignage …

Le 05 juin dernier, à Nice, Mme Laclare – Abssi, une adhérente ayant souscrit à la protection fiscale FNI Compta a comparu devant la commission des impôts directs et des taxes sur le chiffre d’affaires des Alpes Maritimes. Principaux griefs de l’administration fiscale, un écart important constaté entre le relevé SNIR et la comptabilité de l’adhérente. La commission a annulé le redressement très important qui lui était signifié.

Mme Laclare – Abssi nous livre ici son témoignage :

« Merci à toute l’équipe de la FNI pour son professionnalisme, pour ce travail de grande qualité, pour l’accompagnement, l’empathie dont elle a fait preuve à mon égard. Mr Leesco l’Expert comptable de la FNI a constitué un solide, dossier et prouvé ma bonne foi.
Le dossier élaboré par l’équipe FNI Compta a permis d’éclairer l’administration fiscale sur les modalités de facturation qui aboutissent à la production du SNIR et démontrer que ces facturations pouvaient induire des distorsions d’encaissement. J’ai demandé au Président de la FNI de siéger au sein de la commission des impôts en application des articles 1651A III et 1651 C du Code général des impôts. Je remercie Mr Guillerm pour ce temps consacré à mon dossier merci d’avoir traversé la France pour m’aider à faire valoir mes droits. C’était la FNI au chevet de l’infirmière !
Mr Guillerm a expliqué à la commission les conditions de facturation des IDEL qui aboutissent au relevé SNIR, il a réussi à lever les doutes sur ma bonne foi.
Leurs interventions respectives m’ont donné envie d’aller plus loin, je suis motivée pour reconstituer un syndicat départemental FNI dans les Alpes Maritimes, c’est pour moi une prise de conscience que le collectif permet de faire bouger les choses. Merci !».

Ce succès illustre, une fois de plus, l’importance de la spécificité et de l’expertise engagée dans FNI compta. On ne défend bien que ce que l’on connaît bien !

Mais selon l’adage, mieux vaut prévenir que guérir, FNI compta n’a pas vocation à devenir l’avocat des causes perdues, la simple adhésion à FNI Compta constitue de par la qualité des prestations et la spécialisation de ses experts une protection en soi ! À bon entendeur …