Bienvenue sur le site de la FNI

Le dossier de soins partagé, une pratique déjà courante

Vous êtes plus de 55% à utiliser un dossier de soin partagé avec d’autres professionnels de santé. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé tout récemment auprès de 340 infirmières libérales par l’URPS FNI Languedoc-Roussillon. C’est un chiffre particulièrement élevé qui objective l’engagement des Idels en faveur de la coordination et de la sécurisation de leur prise en charge alors même que le dmp censé permettre le partage des informations n’est pas encore effectif. Tous les infirmiers interrogés déclarent disposer d’un outil pour tracer leurs soins et  80% d’entre vous estiment, à juste titre, que ce dossier de soins à domicile est obligatoire. La tenue du dossier de soins relève bien du cadre réglementaire. L’article R. 4311-3 du Code de la santé publique relatif au rôle propre des infirmiers, précise que celui-ci « …identifie les besoins de la personne, pose un diagnostic infirmier, formule des objectifs de soins, met en œuvre les actions appropriées et les évalue. Il peut élaborer avec les membres de l’équipe soignante, des protocoles de soins infirmiers relevant de son initiative. Il est chargé de la conception, de l’utilisation et de la gestion du dossier de soins infirmiers ». Traçabilité, coordination, coopération interprofessionnelle, qualité et sécurité

Lire la suite

La FNI appelle à une mobilisation générale avec le Mouvement Pour la Santé de Tous

La FNI s’associe au « Mouvement pour la santé de tous » afin d’exprimer clairement sa colère et son opposition à la loi Santé qui menace directement l’indépendance des Idels et les place sous la double autorité du médecin et des tutelles : Pour dire NON à la loi Touraine, pour conserver la liberté de choisir son professionnel de santé, en dehors de tout réseau de soins, dispensaires ou autres Maisons de Santé dans lesquelles le compérage serait autorisé, pour conserver la liberté de prescription, de consultation et de soins, pour sauvegarder l’indépendance professionnelle et le secret médical, pour préserver notre système de santé, pour garder le choix de sa mutuelle, la FNI invite toutes les infirmières libérales et tous les professionnels concernés à manifester leur colère : le 13 novembre opérations escargots à 13h pour une arrivée à 16h devant la préfecture ou l’ARS des grandes villes de France les 12 et 13 novembre au matin blocage autoroutier national et convois convergeant vers la capitale arrêt des soins (or soins en cours) dès le 13 novembre et jusqu’au 17 novembre afin d’engorger les hôpitaux grève des permanences du 13 au 17 novembre appel à la mobilisation le 16 novembre pour une

Lire la suite

Le DMP va-t-il perdre son statut d’arlésienne ?

Le dossier médical personnel (DMP) est un carnet de santé informatisé et sécurisé, accessible sur internet, dont le concept est initié en 2005. La phase de construction et d’amorçage de ce projet s’est étalée jusqu’en 2013. Aujourd’hui, l’article 25 du projet de loi de santé repositionne le DMP qui devient le dossier médical partagé en confiant la mise en œuvre à l’Assurance maladie (CNAMTS). De plus, cet article organise l’évolution du dossier médical partagé en tant qu’outil professionnel d’aide à la coordination et au parcours des soins et revoit les conditions du partage des informations utiles à la continuité de la prise en charge du patient, notamment en intégrant aux équipes de soins les professionnels du secteur médico-social. Ces mesures sont de nature à stimuler l’utilisation jusqu’ici moribonde de cet outil de coordination pourtant opérationnel et nécessaire à la prise en charge coordonnée des patients, notamment ceux atteints de pathologies chroniques. Parmi les modalités réaffirmées par la CNAMTS : une création à la main des patients, une connexion via les logiciels métier et une implémentation directe par l’Assurance maladie des données de remboursements de soins. On peut déjà prévoir que l’introduction de la CNAMTS dans le dispositif va induire des

Lire la suite

HAD : la FNI refuse d’abandonner les récentes revalorisations

Dans son rapport d’activité publié le 9 octobre, la Fédération nationale des établissements d’HAD (Fnehad) annonce qu’elle pourra imposer les règles de rémunération des Idels sur la base des propositions suivantes : retour à la dégressivité (autrement dit du non-paiement de la majorité des actes), application exceptionnelle de la MCI et plafonnement des honoraires. La FNI avait largement alerté la profession sur la nécessité de ne pas accompagner la Fnehad dans cette voie, ce que le Sniil a pourtant fait en acceptant de prendre une part active au sein de l’observatoire qui est censé remonter les cas litigieux sur l’application de ces dispositions. Le Sniil fournit de ce fait une caution infirmière à l’idée d’instaurer un plafonnement là où il n’y en avait pas, devançant les vœux du gouvernement qui n’avait même pas osé imaginer faire une telle proposition jusqu’à présent aux Idels. Le développement de l’HAD est une orientation politique majeure, réaffirmée dans la loi de santé. Les pouvoirs publics ont fixé l’objectif plancher d’un taux de recours à l’HAD de 35% en 2017 contre 18% en 2013, soit le double. Ajoutez à cela que les plaies complexes pourraient complètement passer dans le giron de l’HAD, excluant les Idels

Lire la suite

Nouveau : un support pour faciliter l’observance des patients atteints d’hépatite C

Pour aider tous vos patients atteints d’hépatite C, l’association SOS Hépatites Fédération vient de publier un livret pratique détaillant toutes les options de traitement. Il spécifie pour chaque thérapeutique les instructions sur les modalités de prise, les effets secondaires et indésirables, les interactions médicamenteuses, mais aussi les bonnes pratiques à adopter en cas d’oubli. C’est donc un outil essentiel pour informer vos patients et répondre à leurs questions dans le processus d’éducation thérapeutique. Les traitements de l’hépatite C peuvent générer des effets secondaires importants. Être bien informé facilite l’adhésion au traitement. SOS Hépatites rappelle que la prise en charge de l’hépatite C connaît actuellement une évolution très rapide avec l’arrivée de nouveaux traitements avec AAD (molécules Antivirales à Action Directe). Ces traitements oraux, sans interféron, sont plus efficaces et mieux tolérés, alors faites tourner ! Votre livret sur : https://www.fni.fr/livret-cmon-traitement/

Lire la suite

Vaccination : un e-learning qui tombe à pic

Aujourd’hui, lundi 12 octobre, est lancée la campagne de vaccination antigrippale de l’Assurance maladie. Car il faut sans cesse rappeler que la protection des personnes les plus fragiles* par le vaccin contre la grippe saisonnière est efficace et indispensable. A cette occasion, la FNI met à disposition de tous les Idels une innovation en matière de vaccination : un 1er module de e-learning spécialement conçu et élaboré pour eux intitulé « Idées reçues sur la vaccination ». Avant tout ludique, ce module de formation est gratuit, interactif et novateur puisqu’il n’existe pas à ce jour d’équivalent. Accessible sur le site de la FNI, il vous permet en 15 minutes de tester et parfaire vos connaissances. Au travers de ce nouvel outil, la FNI s’engage en faveur de l’amélioration de la couverture vaccinale et souligne le rôle essentiel des infirmiers pour restaurer la confiance de la population en la vaccination. Il est en effet important que les professionnels de santé adoptent une position claire en faveur de la vaccination vis-à-vis de leur patientèle. C’est l’objectif principal de cette initiative soutenue en tant que projet Care Challenge. * les personnes de 65 ans et plus, les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes

Lire la suite

Proposez des économies à votre CPAM et vous paierez des indus

C’est à cette situation ubuesque que sont confrontées des Idels nouvellement installées de la Côte d’Or. Depuis quelques temps, la Caisse locale d’assurance maladie leur réclame des indus sur les factures de prélèvement à domicile dont la prescription ne mentionne pas « par IDE ». D’une part, il n’est écrit dans aucun texte que la mention « par IDE » soit exigible dès lors que les actes sont cités dans le décret de compétence des infirmières. Le prescripteur n’est donc absolument pas tenu de le spécifier et cela respecte le libre choix du patient. D’autre part, la caisse se doit d’appliquer la règle du moins onéreux qui est faveur de l’Idel. En effet, si le tarif du prélèvement est identique entre Idel et biologiste, l’indemnité forfaitaire de déplacement, elle, s’élève à 2,50€ pour l’Idel contre 3,78€ pour le biologiste. Le syndicat FNI de la Côte d’Or s’est emparé de ce sujet pour venir en aide aux Idels lésés, sans succès. Faute d’avoir été compris en commission paritaire départementale, la FNI se saisit à son tour de ces sanctions absurdes et interpelle la Caisse nationale en direction à la fois de son directeur général et du directeur du service de lutte

Lire la suite

Idels visés par la Cour des comptes, l’Assurance maladie à la rescousse des professionnels

La parution mi-septembre du rapport de la Cour des comptes qui stigmatise les Idels a fait réagir l’Assurance maladie par la voix de Pierre Fender, Directeur du service de lutte contre les fraudes de la caisse nationale. Dans « Le Parisien », ce dernier appelle à ne pas faire « d’amalgames », estimant que « la grande majorité » des professionnels « sont honnêtes ». Il précise cependant que certains départements font l’objet d’une surveillance spécifique de part la densité de professionnels particulièrement forte sur ces territoires. C’est le cas notamment de la Martinique, des Bouches-du-Rhône ou de certains départements d’Ile-de-France…. De là à considérer  que l’Assurance maladie se sent, elle aussi, singulièrement visée par ce rapport, il n’y a qu’un pas que nous laisserons allègrement au lecteur le soin de franchir… De même, interrogée sur France Info, Marisol Touraine a expliqué  qu’ « à partir du moment où on va moins à l’hôpital et qu’on améliore la prise en charge à domicile, il est normal qu’il y ait une augmentation  des actes par les kinés et les infirmiers ». Le rapport à charge contre notre profession est un peu écorné, il n’en demeure pas moins que la FNI restera

Lire la suite

Régulation démographique : « la répartition des infirmiers est bien plus satisfaisante »

Alors que la Cour des comptes fait un bilan catastrophique de la répartition démographique des infirmiers libéraux, l’Assurance maladie ne fait pas le même constat, loin s’en faut. « L’homogénéité de la répartition des infirmiers est désormais bien plus satisfaisante, car les écarts entre bassins de vie se réduisent », a déclaré Dominique Polton, Conseillère auprès du Directeur général de la CNAMTS lors de la journée de rentrée du Centre National des Professions de Santé (CNPS) qui s’est déroulée le 2 octobre dernier à Paris. Une table ronde a réuni les principaux leaders des professions de santé autour d’un débat sur la régulation démographique. Ce débat a été l’occasion pour la FNI de défendre le dispositif conventionnel de régulation démographique des Idels et de mettre en relief les amalgames douteux contenus dans le récent rapport de la Cour des comptes sur ce sujet de la régulation. Ces amalgames tendent à mettre toutes les professions dans le même sac alors que les besoins sont spécifiques à chaque profession. Dominique Polton a d’ailleurs précisé que son directeur général ne partage pas le constat dressé dans ce rapport. Un plébiscite pour la défense du système conventionnel complètement partagé par la FNI. Basé sur

Lire la suite

Journées scientifiques URFNI : une saison à guichet fermé

Près de chez vous, les Unions régionales des syndicats départementaux FNI organisent des journées à vocation scientifique sur des thématiques qui vous concernent directement: le diabète, les soins palliatifs, la nutrition. Des experts y apportent des réponses à vos problématiques, par exemple comment mettre en œuvre la sédation à domicile, mieux prendre en charge la dénutrition de la personne âgée ou encore mieux appliquer la NGAP aux patients diabétiques. Vous êtes nombreux à avoir exprimé votre intérêt et votre satisfaction à l’issue de ces rencontres en Franche-Comté le 1er octobre, en Poitou-Charentes le 6 (formation DPC validante !), en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées le 8. Vous proposer de vous former, réactualiser vos connaissances, vous aider à vous organiser mais aussi répondre à vos questions, telles sont les missions de ces rencontres qui jouent à guichet fermé. Alors, non, les syndicats ne font pas rien ! Preuve en est. Rendez-vous jeudi prochain (15 octobre) chez les Bretons qui organisent leur première journée scientifique sur le thème de la personne âgée ! Malheureusement pour les retardataires, la date limite d’inscription est dépassée mais restez vigilant l’année prochaine !

Lire la suite

Le ministère reporte les élections aux URPS

Le ministère reporte les élections aux URPS Le ministère de la Santé a décidé ce 18 septembre de reporter les élections aux unions régionales des professionnels de santé (URPS) infirmiers prévues le 7 décembre 2015. Une nouvelle date fixée au 11 avril 2016 a été soumise à l’approbation de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes qui devrait faire connaître sa décision très prochainement. L’annonce de ce report est la conséquence des écarts observés entre le nombre d’infirmiers libéraux inscrits dans les fichiers de l’Ordre national des infirmiers et ceux dénombrés par l’Assurance maladie. Parmi les infirmiers libéraux répertoriés par les comités d’organisation des élections (COE), instances régionales organisatrices, 14 000 n’apparaissent pas sur les fichiers de l’Ordre. Ce nombre rapporté aux 84 000 infirmiers libéraux des listes ordinales aurait représenté un risque majeur de recours devant les tribunaux à l’issue de la proclamation des résultats. Le report des élections permet à tous les Idels qui voudront s’inscrire à l’Ordre national infirmier d’effectuer cette démarche et de pouvoir ainsi participer aux élections en tant qu’électeur, et le cas échéant en tant que candidat sur la liste d’un syndicat représentatif. Le ministère considérant ce risque a répondu

Lire la suite

Pourquoi les infirmiers sont dans le collimateur de la Cour des comptes ?

La Cour des comptes dans son rapport rendu public le 15 septembre dernier tire à boulet rouge sur la profession, focalisant sur elle les déficiences de gestion de notre système de santé. Pourquoi et dans quel but ? Réponses entre vraies raisons et faux semblant. Dans son rapport publié le 15 septembre dernier, la Cour des comptes met la profession en coupe réglée en un chapitre de quarante pages intitulé : « Les dépenses de soins infirmiers et de masso-kinésithérapie en exercice libéral : une progression non maîtrisée, des mesures de régulation à prendre sans délai ». Le ton est donné. A tout seigneur tout honneur, les infirmières, qui à elles seules « représentent 59 % et constituent, avec 6,4 Md€ en 2014, le premier poste de dépenses » paramédicales, en sont la cible privilégiée. Des Idels trop riches ? Les chiffres ont ceci de fort qu’ils maquillent une réalité parfois fuyante en vérité absolue. Quelques exemples pour preuve : « La consommation de soins infirmiers a, entre 2006 et 2013, augmenté en valeur de 65 %, dont 47 % dus à l’augmentation du nombre d’actes ». Les MAU et MCI, « qui correspondent à des majorations sans acte », souligne insidieusement le rapport, explosent « de 424 millions en 2005 à

Lire la suite

Des sénateurs communistes ont proposé de rendre l’Ordre infirmier facultatif pour les salariés

Le 10 septembre dernier, mesdames Cohen et David et monsieur Wautrin, membres du Groupe communiste républicain et citoyen, ont déposé un amendement visant à réécrire l’article 30 bis qui a rétabli l’Ordre des infirmiers après sa suppression en première lecture de la loi Touraine à l’Assemblée nationale. L’objet de cet amendement vise à rendre facultative l’adhésion à l’Ordre pour les infirmiers employés par des structures publiques et privées ainsi que pour les masseurs-kinésithérapeutes salariés, s’appuyant sur le fait que cette dérogation existe déjà pour les infirmiers des armées. Un peu court l’argument des Sénateurs qui justifient l’adhésion facultative des salariés à l’Ordre par l’encadrement « d’un statut et d’une convention collective précisant les conditions d’exercice de leur profession ». Doit-on lire en creux que les Idels sont des électrons libres qui, contrairement à leurs valeureux confrères salariés, exerceraient sans règles ni valeurs ? C’est oublier un peu vite que l’exercice libéral est très précisément encadré par des dispositions spécifiques du Code de la santé publique et par une Convention nationale qui encadre avec beaucoup de précision l’exercice de leur profession. Recherchez la cohérence d’un ordre facultatif pour plus de 500 000 infirmières salariées, vous ne la trouverez pas. Qui paiera ? Qui sera éligible ? Qui décidera

Lire la suite

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Publicité

Les services de la FNI

Publicité

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

CORONAVIRUS COVID-19

Publicité

Guide des formations Afcopil

Recherche