Tous aux urnes pour la défense de nos retraites !

Le 21 juin prochain, la moitié des administrateurs de la Carpimko sera renouvelée. L’enjeu du scrutin est évidemment crucial en pleine réforme des retraites. Une mobilisation massive des infirmiers permettrait à la FNI d’obtenir la majorité des sièges au sein du collège infirmier et de se battre pour la sauvegarde de la retraite des Idel dans le cadre de la réforme. Car des marges de manœuvre existent encore, les négociations sont encore ouvertes. Tout dépend de votre mobilisation et de votre vote.

« Sauvons nos retraites ». Le titre de la liste présentée par la FNI sonne comme un avertissement à l’heure où la refonte du système des retraites pourrait changer la donne en profondeur. Certaines projections parlent de multiplier par quatre les cotisations retraite des Idel. Mais rien n’est encore figé et des aménagements et des solutions sont encore négociables.

Peser sur la négociation sur les retraites
Le 21 juin, les élections de la Caisse autonome de retraite et de prévoyance des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes (Carpimko) seront l’occasion de renouveler la moitié de ses administrateurs. Ces administrateurs sont importants pour suivre le dossier et impulser les discussions avec le Haut-Commissaire à la réforme des retraites (HCRR) dont la méthode et le processus de dialogue sont constructifs et essentiels pour ajuster la réforme. Il est donc crucial d’y être très bien représenté pour influer sur le cours de la réforme en cours.

La FNI a besoin de la mobilisation des infirmiers libéraux.

Cet objectif est tout à fait réalisable. Mais pour cela, il faut que la profession se mobilise fortement. Il n’y a pas à hésiter. Il y va de nos retraites pour de nombreuses années. Car ce qui va être défini dans les prochains mois le sera pour de très nombreuses années. Ce qui se négocie aujourd’hui aura un impact sur toutes les générations d’Idel.

C’est pourquoi, cette année, il faut absolument que la participation soit bien plus importante que les 18% des dernières élections. Le FNI compte sur la mobilisation de tous les infirmiers. Voter pour la liste FNI c’est voter pour une équipe soudée qui se battra pour obtenir tout ce qui est possible de l’être afin de préserver les intérêts des infirmiers libéraux.

Pour en savoir plus.
Lire l’article sur la réforme des retraites en pages 42,43, 44 du numéro 472 d’avril d’Avenir et santé. Lire également l’article sur la liste FNI à la Carpimko dans le numéro 473 de mai à paraître.