Quand une élue Sniil menace de dénonciation !

A l’URPS infirmiers de Lorraine, la présidente, élue Sniil, tient une liste noire des IDEL nouvellement installées qui ne suivent pas ses réunions d’accueil et menace de la transmettre à la Caisse d’assurance maladie. Inacceptable !

La présidente de l’URPS infirmiers de Lorraine, Claudine Gillant, représentante Sniil Lorraine, a largement outrepassé ses prérogatives en menaçant les IDEL nouvellement installées de dénonciation auprès de la caisse d’Assurance Maladie si ces dernières ne participaient pas aux réunions qu’elle propose au siège de l’URPS ! Dans un email adressé aux infirmières récemment installées en libéral et daté du 15 février, elle écrit ceci « Ce rendez-vous est indispensable dans l’optique de votre exercice libéral. » Plus encore, « Conformément à l’engagement que nous avons pris auprès des caisses d’assurances maladies, la liste des professionnelles nouvellement installées qui n’auront pas honorées l’un de ces rendez-vous sera transmis à la CPAM avant la prochaine CPR (commission paritaire régionale). »

Cette attitude est tout simplement inacceptable d’autant qu’elle repose sur de fausses informations.

Non seulement, et même si cela peut présenter un intérêt évident pour connaître la législation et les règles de la nomenclature, il n’existe à ce jour aucune obligation des IDEL à participer à une réunion « installation » pour pouvoir exercer, mais plus encore on se demande ce que vient faire la caisse d’assurance maladie dans la boucle. Sinon qu’elle traduit une volonté de manipuler les IDEL en jouant probablement sur leur manque de connaissances en la matière pour leur faire peur. Ce procédé indigne de délation de la part d’une présidente d’URPS laisse totalement perplexe quant à l’éthique et interroge grandement sur sa manière de diriger l’URPS de cette région. On n’imagine pas dans une autre situation à quoi ce type de procédé pourrait aboutir. Quelle est la prochaine étape ?

Alors que dans quelques semaines, vous allez voter pour élire vos nouveaux représentants, demandez-vous si vous pouvez placer votre confiance dans un syndicat qui cautionne la gestion de liste noire. La FNI rappelle qu’elle organise aussi des réunions d’installation sur la base du volontariat et dans le respect des préférences de chacun.