Plan Santé Macron : régression du rôle infirmier : FNI s’est déjà lancée dans la bataille

Les 120 000 infirmières et infirmiers libéraux, grâce à leur implantation au cœur des territoires et leur mode d’exercice au domicile des patients, sont la pierre angulaire de l’organisation territoriale des soins. Ils réalisent 780 millions d’actes par an pour plus de 11 millions de bénéficiaires. Ils assument une large part de soins non programmés et prennent en charge les sorties d’hospitalisation sans file d’attente. 18% des Français qui ont recours à une IDEL chaque année !

C’est un maillon essentiel qui est grossièrement oublié dans la réforme. Ce constat tombe au moment où nos négociations conventionnelles avec l’Assurance maladie sont au point mort, témoignant d’un réel mépris pour la profession.

La FNI n’a pas attendu pour alerter les parlementaires de la situation. Il est urgent de compléter le plan santé et de donner de toute urgence des gages aux infirmières et infirmiers libéraux.

La profession est inquiète.

La FNI, qui n’a cessé de formuler de multiples propositions pour développer le rôle des infirmiers au service du maintien à domicile, réclame une rencontre d’urgence avec la ministre de la Santé sur ce sujet et sur celui des négociations conventionnelles.

Il y a urgence !

Chaque jour qui passe rapproche le Gouvernement de l’ouverture d’un grave conflit avec la profession.