Rien ne change, tout change ?

Rien ne change, tout change ?

L’élection présidentielle a rendu son verdict. C’est donc un nouveau mandat de cinq ans pour Emmanuel Macron. Serons-nous pour autant dans la simple continuité des cinq dernières années ? Rien n’est moins sûr, d’autant que dans quelques semaines, les élections législatives peuvent changer la donne. Éléments de décryptage.

Au lendemain de cette élection présidentielle, bien malin serait celui qui pourrait affirmer avec certitude à quoi ressembleront les cinq prochaines années.

  • Sur le plan politique, si Emmanuel Macron peut être satisfait d’être, avec 58,2% des voix exprimées, le premier Président de la Ve république à être réélu hors cohabitation, il ne peut pas ignorer que Marine Le Pen a obtenu un score historiquement haut pour l’extrême droite (41,8%) et qu’hormis en 1969, l’abstention n’a jamais été aussi haute (28,2 %). D’aucun promettent des lendemains agités dans les urnes et/ou dans la rue. Les élections législatives de juin vont donc être cruciales pour savoir si c’est le programme de la République en marche qui sera appliqué lors des 5 prochaines années. Ou non.
  • Si Emmanuel Macron obtient une majorité de gouvernement, son programme est connu. Concernant les Idel, nous serons surtout concernés par la suite de la réforme du système de santé et par celle des retraites.

En matière de système de santé
Les axes de travail sont connus. Dans la continuité de la transformation du système de santé initiée depuis 2017, il a annoncé quelques axes prioritaires : « la coordination et le travail en équipe entre les professionnels de santé » ; l’évolution du « partage de compétences, en laissant la primeur du diagnostic au médecin et une place plus importante aux infirmiers libéraux » ; « un changement culturel et collectif pour faire plus de prévention » ; et pour le grand âge, l’optimisation du maintien à domicile des personnes âgés, et 50 000 infirmiers et soignants supplémentaires dans les Ehpad d’ici 2027.
Le candidat-Président avait également promis « une nouvelle méthode » faisant appel à une « large concertation » des acteurs pour « adapter les solutions aux réalités de terrain ». Wait and see. Une chose est certaine : la question de l’accès au soin dans les territoires va s’imposer, la situation étant critique pour de plus en plus de Français.

Concernant la retraite
Il s’agit d’un des grands chantiers sur lequel nous attendons le Président. Repoussée pour cause de pandémie mondiale, la réforme des retraites ne serait plus du tout celle annoncée avant 2020. Terminée la retraite universelle par points. Le Président en reviendrait à une évolution plutôt qu’à une révolution. Objectif ? Ne pas mettre tous les Français dans la rue… ce qui ne sera pas facile. Il se dit partisan d’un recul progressif de l’âge légal de départ à 65 ans (contre 62 ans aujourd’hui)… tout en souhaitant rehausser le minimum retraite à 1100 euros (980 euros actuellement). Emmanuel Macron s’est en outre prononcé pour l’indexation des pensions sur l’inflation, et ce, dès cet été.
Sur la question de la préservation de l’autonomie des caisses de retraite des professionnels libéraux, les choses ne sont pas encore claires. La prudence reste pourtant de mise.

Avenir à plusieurs inconnues
Mais n’allons pas trop vite. Les élections législatives de juin, la situation internationale qui pèse sur l’économie mondiale, les enjeux de financement de la Sécurité sociale… autant de sujets qui vont peser sur les futures réformes.
D’ici là, nous sommes en attente du gouvernement « provisoire ». Jean Castex doit présenter la démission de son gouvernement dans les prochains jours. Emmanuel Macron gardera-t-il le même Premier ministre jusqu’aux élections, le ministre de la Santé sera-t-il reconduit ou remplacé la semaine prochaine… ? Suspens. En attendant, nous serons toujours au domicile et au chevet de nos patients. Et c’est bien là le plus important.

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Publicité

Les services de la FNI

Publicité

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

CORONAVIRUS COVID-19

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022