Stationnement À quand une généralisation de la solution trouvée à Paris pour les voitures et scooter des Idel en tournée ?

stationnement

La FNI 75 a œuvré de concert avec le Conseil de l’ordre de la Capitale et la Municipalité pour faire que Paris soit la première ville de l’Hexagone où le stationnement des Idel soit gratuit. Ce qui est le cas depuis quatre ans. Preuve que la bonne intelligence peut triompher dans l’intérêt de tous afin de faire que les infirmiers continuent d’aller soigner les patients dans tous les quartiers même ceux où la circulation est des plus ardues. À quand la généralisation ?

À Paris, pour profiter de la gratuité du stationnement, il convient que le cabinet infirmier soit implanté dans la Capitale ou dans la Petite couronne, autrement dit dans l’un des départements directement limitrophes de la Capitale. Deuxième condition : apporter la preuve, via un relevé Snir, que le professionnel effectue au minimum cent déplacements par an. Un seuil aisé à atteindre. L’Idel doit contacter le service du stationnement de la Mairie de Paris et fournir les pièces nécessaires (carte grise…) à la constitution de son dossier.

 Une application dédiée

Rappelons qu’initialement, la Mairie voulait faire payer 800 euros ce passe-droit aux Idel en prétextant qu’ils n’avaient qu’à surfacturer leurs actes pour compenser cette dépense… Une argutie qui révélait sa méconnaissance du conventionnement et du fait que la cotation ne peut pas se faire à la tête du client et à la place de stationnement…

Toujours est-il que ce dispositif a donné lieu à la mise en ligne d’une application dédiée via laquelle l’Idel pointe les jours au cours desquels il travaille. Au préalable il est, bien sûr, censé avoir pris soin d’implémenter son numéro d’immatriculation afin que le service de la voirie puisse  scanner la plaque et savoir si l’Idel est en règle ou pas.

 Pour les scooters aussi

Tout récemment, les syndicats, FNI en tête, ont dû batailler pour que ce système soit étendu aux scooters dont le stationnement est également devenu payant. A ceci près qu’une personne qui circulerait alternativement en quatre ou en deux roues ne peut bénéficier de ce privilège pour ces deux véhicules. Elle doit donc choisir entre l’un et l’autre en clair, en faveur de celui dont elle se sert le plus.

Dans tous les cas, il est primordial de rendre visible son caducée, voire de faire figurer la mention « Infirmie(è)r(e) en soins » pour éviter les querelles avec des automobilistes au moment de briguer une si convoitée place pour se garer. Ce qui contribue à éviter certaines agressions dramatiques (lire encadré ci-après).

 Reste une question : à quand la généralisation d’un tel dispositif. Aujourd’hui, cela dépend du bon vouloir de chaque commune, communauté de commune ou agglomération.

90 jours d’ITT pour une place de stationnement…
Les tribunaux judiciaires et les hôpitaux peuvent en témoigner : les histoires de violence en voiture sont bien trop nombreuses. Et les histoires de stationnement en font partie. Les Idel n’y échappent pas. Dernier exemple, pathétique, en date, l’agression de Laurent à Strasbourg.
7 heures du matin, Laurent fait sa tournée. Arrivé chez un patient, il repère une place, se gare et sort de sa voiture. Là, un conducteur qui voulait la même place (mais arrivé après et disposant d’autres places alentour), lui tombe dessus, l’agresse. Résultat, triple fracture ouverte de la cheville, 90 jours d’ITT.
Pompier, Police, témoin… L’agression est caractérisée et la justice est saisie. Mais ce sera sous la qualification de simple agression et non pas sous une qualification aggravée, Laurent n’ayant arboré aucun signe distinctif de sa qualité d’infirmier en tournée.
Alors un conseil : que ce soit pour les PV ou pour les agressions, rendez bien visible votre caducée et votre profession sur votre véhicule et sur vous-même. Ce n’est pas un bouclier anti-c.., mais au moins la police et la justice pourront agir en conséquence.
Et surtout, bon rétablissement à Laurent.

Partager

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Publicité

Les services de la FNI

Publicité

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale.

Je contacte la hotline

CORONAVIRUS COVID-19

Publicité

Guide des formations Afcopil 2022