Un système de prélèvement sanguin sans piqûre

La branche santé du géant américain Google, Life Sciences, a obtenu en décembre, la validation d’un brevet déposé en 2014 et qui apporte une réponse définitive à la peur et à la douleur des aiguilles. Il s’agit d’un dispositif de prélèvement sanguin.

Plutôt que de planter une aiguille dans le corps du patient pour récupérer un peu de son sang, le dispositif utilise le principe de la capillarité. il fonctionne par l’envoi de gaz sous pression dans un tube contenant des microparticules capables de percer la peau. Le sang est ensuite aspiré par pression négative.

Il pourrait particulièrement trouver une application à destination des patients diabétiques pour le contrôle de la glycémie. Reste à savoir si ce brevet, un autre dans l’escarcelle des dispositifs médicaux déposés par la firme californienne, restera dans les cartons ou sera concrétisé dans les prochaines années. Une chose est sûre, c’est un sujet qui intéresse spécifiquement Google puisqu’un prototype de lentilles mesurant le taux de glucose dans les larmes a déjà été mis au point.