Vaccination Covid 19 : La FNI exige une révision du dispositif !

Vaccination Covid 19 : La FNI exige une révision du dispositif !

La Fédération Nationale des Infirmiers s’insurge contre le clivage orchestré entre professionnels de ville par le gouvernement. Paradoxalement le ministère de la santé et les tutelles font de l’inter-professionnalité et de la nécessaire coopération entre professionnels de santé, le préalable à toute évolution de l’ organisation des soins de ville.

La stratégie vaccinale illisible du gouvernement augure des difficultés majeures pour atteindre les objectifs posés par le Président de la République .

Le Décret N’ 2021-248 du 4 mars 2021fixant les effecteurs et les nouvelles modalités de vaccination contre la Covid sème le trouble entre les professionnels de santé de ville car il introduit une hiérarchie de prérogatives entre praticiens habilités à vacciner.

Dans le même temps, le DGS urgent 20 21-26 du dimanche 7 mars 2021 en soirée, priorise les doses de vaccins vers les seuls pharmaciens d’officine au détriment des médecins généralistes; les infirmières et sages-femmes ne sont même pas évoquées.

La méthode qui consiste à créer une polémique entre les professionnels de terrain nest rien dautre qu’un contre-feu visant à cacher les insuffisances de la gestion des doses de vaccins. Le gouvernement aurait souhaité une guerre ouverte entre les pharmaciens et les autres professionnels de santé, il ne sy serait pas pris autrement !

Le positionnement de la FNI sur la vaccination ne s’inscrit  pas de manière opportuniste dans un contexte  électoral. La FNI revendique depuis plusieurs années le droit de prescrire et d’administrer les vaccins contre la rubéole, le tétanos, la diphtérie, la poliomyélite, la coqueluche, la grippe et l’hépatite B. C’était d’ailleurs une mesure phare du livre blanc de la FNI « Horizon 2030 » publié en 2012, repris le 29 avril 2020 à l’occasion de la semaine européenne de la vaccination.

L’ implication et la mobilisation de not re profession depuis le début de la crise sanitaire et les enjeux de santé publique nous interdisent aujourd’hui de participer à une manipulation grossière qui vise à masquer une gestion désastreuse de l’approvisionnement en vaccins par le gouvernement.

La FNI exige du gouvernement une réécriture des dispositions du décret du 4 mars 2021et linscription pleine et entière de la profession infirmière dans la stratégie vaccinale.

La crise sanitaire en fait une urgence. Les pouvoirs publics doivent en prendre la mesure. A défaut le gouvernement prendrait le risque de démobiliser massivement lesIDEL dans la lutte contre la pandémie.

La FNI, mesurant les conséquences d’ une telle démobilisation, ne prendra pas aujourdhui le risque de linitier par un appel au boycott des centres de vaccination par les infirmières libérales.

Contact presse :
Daniel Guillerm
06 08 84 50 27

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

ELECTIONS URPS 2021

Toutes les INFORMATIONS Coronavirus – Mise à jour : 05 mars 2021 (12:50)

Les services de la FNI

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques

Je pose ma question

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Trouvez votre formation sur le site AFCOPIL