Vaccination : et maintenant les préparateurs !

Vaccination : et maintenant les préparateurs

Après les pharmaciens, la HAS ouvre la vaccination aux préparateurs en pharmacie. Une mesure difficilement compréhensible pour les Idel à l’heure de l’exercice coordonné entre professions. Explications :

La Haute Autorité de santé vient de donner son feu-vert aux préparateurs en pharmacie pour vacciner contre la grippe saisonnière et la Covid-19 pour « augmenter les capacités de vaccination conjointe ». La Direction générale de la santé, au ministère, a déjà préparé le texte réglementaire pour permettre aux préparateurs de vacciner dès la semaine du 2 novembre.

Si l’accroissement du rôle des pharmaciens en matière de vaccination avait fait tousser les médecins et les infirmiers, la gravité de la pandémie, qui imposait une course contre la montre en matière de vaccination, avait fini par faire taire les réticences. Avec l’ouverture de la vaccination aux préparateurs, une nouvelle étape est franchie dans la déqualification de l’offre de soins. Si le pharmacien est une profession médicale à Bac+5 et Bac+6, en revanche l’accès au métier de préparateur en officine se fait en deux ans par un brevet professionnel en alternance, après le Bac, et leur fonction comporte d’abord une dimension commerciale et de conseils auprès des clients dans leurs achats de produits de parapharmacie. C’est ce qu’explique notamment le CIDJ. À ce rythme, demain ce sont les secrétaires médicales, puis les aides-soignants qui finiront par vacciner et effectuer des actes médicaux invasifs au fil de l’eau.

La Fédération nationale des infirmiers a pris l’attache du cabinet du ministre de la Santé et réclame la suppression de cet élargissement au profit d’une coopération intelligente et efficace entre professions dans le cadre de la coordination des soins. De même, la FNI a clairement indiqué au ministère qu’elle s’opposera fermement au déplacement à domicile des pharmaciens ( mesure réclamée fortement par l’USPO) dans le cadre de la campagne vaccinale.

La FNI appelle les Idel à se mobiliser très fortement sur la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière et le rappel de vaccination contre la Covid-19. Durant la campagne 2020-2021, les Idel n’avaient effectué que 20 % des vaccinations, derrière les pharmaciens (34 %) et les médecins (46 %). Inverser cette tendance est possible, d’autant que la Haute Autorité de santé vient de décider l’extension des compétences vaccinales des infirmiers à la vaccination des publics hors-cible, même s’il reste encore à en fixer les modalités précises.

Adhérez à la FNI

Ne laissez pas les autres décider à votre place : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers !

Déjà adhérent(e) ?

Trouvez le syndicat FNI le plus proche


Toutes les INFORMATIONS Coronavirus – Mise à jour : 14 septembre 2021 (16:00)

Les services de la FNI

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone.

Contacter le service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes

Je contacte la hotline

Trouvez votre formation sur le site AFCOPIL

Téléchargez le Guide des formations Afcopil 2021

View of an Open Magazine and Cover Mockup